Un homme pressé

Un homme pressé
Réalisateur(s) : Hervé Mimran
Acteur(s) : Fabrice Luchini, Leïla Bekhti, Rebecca Marder
Catégorie(s) : Comedie, Drame
Version : HD - VF

Streaming :

video

Telechargement :

Uptobox Updownload HDlight 720p (VF)
Uptobox Updownload HDlight 1080p (VF)

Critique du film :

Alain est un homme d’affaires respecté et un orateur brillant. Il court après le temps. Dans sa vie, il n’y a aucune place pour les loisirs ou la famille. Un jour, il est victime d’un accident cérébral qui le stoppe dans sa course et entraîne chez lui de profonds troubles de la parole et de la mémoire. Sa rééducation est prise en charge par Jeanne, une jeune orthophoniste. À force de travail et de patience, Jeanne et Alain vont apprendre à se connaître et chacun, à sa manière, va enfin tenter de se reconstruire et prendre le temps de vivre.

1 commentaire pour le film “Un homme pressé” :

  1. Anonyme dit :

    Présenté le 10 novembre 2018 au festival du film Cinemania à Montréal, Québec, Canada.

    -L’histoire est inspirée du livre « J’étais un homme pressé » français: « J’étais un homme pressé »: AVC (Stroke), un grand chef, montre Christian Streiff, ancien PDG d’Airbus et de PSA Peugeot Citroën, dont il raconte son accident de santé et sa lente reconstruction physique.

    -Un homme pressé est le troisième film tourné par Hervé Mimran avec Leïla Bekhti, après Tout ce qui brille (Tout ce qui brille) et We York (Nous York).

    -Hervé Mimran n’a pas voulu faire un film qui reflète parfaitement le réel, à savoir les conséquences bien réelles d’un accident vasculaire cérébral. Lorsque Christian Strieff lui a expliqué qu’il ne voulait absolument pas se croire intelligible, le cinéaste savait qu’il détenait la clé de cette histoire. Mimran, de son côté, a fait beaucoup de recherches et a rencontré le neurologue spécialisé en AVC et les orthophonistes qui s’occupaient de Christian.

    -Hervé Mimran a compris, avec le recul, qu’écrire un film pour un acteur est une erreur. Ainsi, s’il avait misé sur Fabrice Luchini et qu’il avait refusé le rôle, le projet n’aurait sûrement pas abouti. Avec un homme pressé (Un homme pressé), c’est l’inverse qui s’est passé: lorsque l’acteur a accepté, Mimran a réécrit le décor pour lui.